Notre Flotte

Bref historique du DASSAULT Flamant

Au lendemain de la guerre l’État lance un appel d’offre pour équiper les Forces Armées d’un avion de liaison, Marcel Dassault se lance donc la conception d’un tel appareil afin de remporter cette offre.

Le projet d’un bimoteur de liaison dénommé BA 30 étudié par Bordeaux Aéronautique à Talence (33) sous l’occupation est repris.

L’empennage en croix est remplacé par un empennage par un double empennage, les moteurs Lorraine Béarn sont remplacé par des moteurs SNECMA 12S Argus de conception allemande plus puissants, ce qui nécessitera de définir de nouvelles hélices (MD-304) et de revoir la cinématique et l’encombrement du train principal. Certaines modification sont apportés au nez ainsi qu’à la roue avant.

Le ministère de l’Air, intéressé passe commande d’un premier marché en décembre 1947, puis un second fin 1950, le tout représentant 325 appareils.

Trois modèles sont construits :

  • MD-311 appareil dédié à l’entraînement à la navigation et au bombardement, reconnaissable par son nez vitré.
  • MD-312 appareil dédié à la liaison et à l’entrainement au pilotage;
  • MD-315 appareil dédié aux missions d’outre-mer et d’évacuation sanitaire.

La fabrication, comme la maintenance lourde (nécessitant des moyens industriel)  est ventilé entre acteurs public et privés.

Le Flamant, robustes, adaptables à différents types de mission équipa différentes unités de l’Armée de l’Air au profit de différentes unités :

  • Groupe de Liaison Aériennes Ministérielles (GLAM);
  • École de Transformation des Pilotes sur BiMoteurs (ETPBM) à Avord;
  • Centre d’instruction des Équipages de Transport (CIET) à  Toulouse-Francazal et Salon-de-Provence;
  • Le Groupement Aérien d’Entrainement et de Liaison (GAEL) de Villacoublay;
  • Le Centre d’Essais en Vol (CEV);
  • L’Aéronautique Navale;
  • Le Centre d’Expertise Aérienne Militaire (CEAM).

Il est également détaché en Algérie sur la base aérienne de Blida.

Le Dassault Flamant est le premier avion du nom de Dassault (anciennement Bloch) et le premier avion de la société après guerre. De par sa nature d’avion de liaison, on peut considérer ce dernier comme le précurseur du Falcon.

MD-312 sur chaine d'assemblage à Mérignac (33)
MD-312 en fin d'assemblage, usine de Mérignac (33)

Dassault Flamant MD-311

Le Dassault Flamant n°260, effectue son premier vol sorti d’usine le 10 décembre 1952. Il est réceptionné par l’Armée de l’Air le 30 décembre 1952 et est affecté à la Base Aérienne 702 d’Avord. 

Il est accidenté le 22 mars 1956 des suites d’une rétraction intempestive du train droit à la mise en route, les réparations sont réalisées à l’AIA de Clermont-Ferrand.

L’appareil rejoint de nouveau la BA 702 d’Avord à sa sortie de réparations en juin 1957.

En décembre 1969, l’appareil est affecté au  GE 316 (Groupement d’École  316  de Toulouse -Francazal) assurant la formation des navigateurs et officiers système d’armes, dont t-il porte encore la cocarde sur sa dérive.

L’appareil a durant sa carrière opérationnelle marqué des pauses, en étant stocké à l’Entrepôt de l’Armée de l’Air 601 de Châteaudun (45). Les différentes révisons (maintenance lourde) et rétrofit durant sa vie opérationnelle, ont été réalisées par l’AIA et Morane-Saulnier.

Le Flamant n°260 cesse de servir sous les drapeaux en 1984 et rejoins le Musée de l’Aéronautique et des Ailes Lorraines à Mereville (54) pour une retraite bien mérité.

Suite à la tempête de 1999 endommageant l’appareil et à la faillite du musée, l’appareil rejoins les 4A par camion, démonté, en 2004.

Après d’importantes réparations, il est remonté, repeint “gris mouette” et fît son premier vol le 17 février 2005 au sein des 4A.

Fiche Technique
Constructeur : Avions Marcel DASSAULT
Type : MD-311 FLAMANT
Année : 1952
Nombre de places : 5
Envergure : 20,21m
Longueur : 13m
Masse maxi au décollage : 6 400 kg
Moteurs : SNECMA 12T
Puissance 2 x 588 Cv
Vitesse croisière : 150 Kt
Consommation : 300 l/h
Autonomie : 1500 km

Dassault Flamant MD-312

Le Dassault Flamant n°158 effectue son premier vol sorti d’usine le 29 septembre 1952.
Réceptionné par l’Armée de l’Air le 3 octobre 1952, il est affecté à la BA 702 d’Avord dans le Cher (18), comme avion d’instruction.
En mars 1965, l’appareil rejoins le GE 319 (Groupement École 319 d’Avord).
Au cours de sa carrière opérationnelle, le n°156 a été stocké à plusieurs reprises à l’Entrepôt de l’Armée de l’Air 601 de Châteaudun (45), du CEAM (Centre d’Expertise Aérienne Militaire) et du CEV (Centre d’Essais en Vol) et réalise un séjour en Algérie en tant qu’avion de liaison au profit des autorités étatiques civiles et militaires.
Les révisions et retrofit ont été réalisées dans différents centres que sont :  l’AIA de Clermont-Ferrand,  Morane-Saulnier et SOGERMA.
M. Jean-Luc Souillé fit acquisition du n°156 en 1997 avant d’être muté au 4A la même année.
Ainsi l’appareil fût le premier avion arrivé aux 4A en 1997, effectuant son premier vol le 14 août 1999 après un an et demi de restauration.

En raison de la découverte de corrosion sur l’aile lors de la saison des meetings en 2019, le MD-312 depuis “groundé” pour des raisons de sécurité.

Fiche technique :
Constructeur : Avions Marcel DASSAULT
Type : MD-312 FLAMANT
Année : 1951
Nombre de places : 5
Numéro de série : 158
Envergure : 20,21m
Longueur : 13m
Masse maxi au décollage : 6 400 kg
Moteurs : SNECMA 12T
Puissance 2 x 588 Cv
Vitesse croisière : 150 Kt
Consommation : 300 l/h
Autonomie : 1500 km

Nord 1101

Le Nord 1101 est sorti de l’usine de la SNCAN des Mureaux (78) en 1946, il est arrivé à ALBERT par les airs le 22 septembre 2000 en provenance du Castelet.
Le Nord 1101 a été produit sous licence pendant l’occupation pour l’Allemagne Nazie, à la libération il a été produit pour l’Armée de l’Air, l’Aéronavale et pour le civil représentant au total un volume de 205 exemplaires. L’appareil issu du Messerschmitt 208 , quadriplace de liaison, son allure de chasseur allemand fait de lui un Warbird qui a participé à un tournage du téléfilm “Un Village Français” en 2008.

Fiche technique :

Constructeur : S.N.C.A.N / Messerschmitt
Type : Nord 1101 – Me-208
Année : 1946
Nombre de places : 4
Numéro de série : 18
Envergure : 11,50m
Longueur : 9m
Masse à vide : 1 140 kg
Moteur : Renault 6Q10
Puissance 230 Cv
Vitesse croisière : 240 km/h
Consommation : 55 l/h
Autonomie : 5h